En ces temps d’inquiétudes laïques nous observons nombre de politiciens faisant n’importe quoi. C’est l’affaire des crèches qui ne date pas de cette année. C’est aussi celle des mosquées qui, avec l’arrivée de l’extrême-droite dans certaines communes, repose le problème de leur non-construction. Autant de signes qui témoignent des difficultés actuelles de la remise sur pied d’une véritable éthique et pratique de la laïcité.

En cette période de fin d’année, nombreux sont ceux qui offrent des cadeaux. Rappelons qu’il existe des ouvrages récents et de très grande qualité sur la question. Nous en citerons trois, en rappelant que les deux premiers auteurs reçurent cette année le Prix de la Laïcité, décerné par le Comité Laïcité République :

– Catherine Kintzler – Penser la laïcité, Ed. Minerve 2014, 22 euros.

– Henri Pena-Ruiz – Dictionnaire amoureux de la laïcité, Ed. Plon 2014, 25 euros.

– Michel Miaille – La laïcité, Ed. Dalloz 2014, 3 euros.

Inutile de parler des auteurs : leur réputation n’est plus à faire. Par contre, le dernier livre et son auteur restent moins connus et c’est dommage. De bonne facture cela va de soi, cet ouvrage restePenser la laicité Dico amoureux Laicité Miaille dans la ligne éditoriale qui fait la réputation de cette maison d’édition. Il possède également deux autres spécificités dignes d’intérêt : extrêmement petit (8×12 cm) et peu cher pour ses 312 pages.

Alors, faites et faites-vous plaisir…

Publicités