Mots-clefs


Tous les statisticiens y vont de leur couplet : en amont de la consultation, la configuration générale des résultats semble déjà acquise. Ouf ! Enfin, quel formidable monde rassurant sachant nous prédire, avant même l’ouverture des bureaux de vote, quels seront les gagnants …et les perdants.

Le camembert publié ci-dessous, bâti sur des résultats, reste particulièrement éloquent. On le savait mais c’est confirmé : le nombre des abstentionnistes avec les votes blancs et avec les non inscrits représentent les 2/3 du corps électoral et les partis totalisent, ensemble ou séparément, des pourcentages ridiculement bas. Pourtant, ce sont ces pourcentages, ultra minoritaires, qui servent à mettre les gens en place. Extraordinaire démocratie ! Formidable machine qui gère notre servitude, décide de notre sort, aide les grandes entreprises industrielles, commerciales et agricoles au détriment, très souvent, du bien-être général des populations concernées et, enfin, qui génèrent souvent des choix coûteux et démesurés, quand ils ne sont pas inutiles…

elections2009-2010-2011

Oui, les 65 % du corps électoral auront bien du mal à s’amincir. Au mieux, ils ne peuvent que se stabiliser, sinon grossir davantage. De la part de ces 65 % cela témoigne d’un refus de participer à cette société qui s’éloigne à grand pas de la justice, de l’égalité et de la fraternité universelle. Fort de ce constat, comment ne pas souhaiter qu’une grande part de ces non participants au jeu électoral actuel se structure et s’organise pour créer enfin les conditions d’émergence d’une société d’êtres libres et égaux ?

Quand une société est à ce point vermoulue, il ne reste plus qu’une chose : la mettre à bas. Faire table rase du passé et la revoir de fond en comble. Bref, une vraie révolution !

Publicités