Nous n’avons jamais parlé des Amap. Certains de nos lecteurs pourront le regretter. Faisons donc amende honorable.

En effet, il s’agit d’un circuit court, c’est-à-dire à sa façon une certaine forme de gestion directe que ne peut renier tout homo sapien, chasseur-cueilleur, normalement constitué. Sans aller jusqu’à la prise au tas – quid de la gratuité ? – nous nous trouvons devant une méthode  de transfert et d’échange qui sort enfin des sentiers battus de la grande distribution. Cette grande distribution qui nous allèche par l’offre de ces catalogues promotionnels qui, en toute logique et de façon mercantile, nous pourrit la vie. Personne, ou si peut, n’y trouve rien à redire : majestueusement le business trône et le politiquement correct courbe son échine d’esclave.

Alors, pour une fois, n’hésitons pas. Ouvrons notre blog à un l’un de ses espaces qui tente d’insuffler cet espace de liberté et d’autonomie économique. Cela mérite d’être connu, donc d’être développé afin que crève – le mot est fort mais exact – ce monde de fric et d’oppression : http://www.lejsd.com/index.php?s=21&l=fr&t=lejsd2&js=no&cache=1&a=showarticle&r=28275&art=28227&divpar=main&divid=main_1&divcode=mainBox

Publicités