Jusque-la tout va bien

Jusque-là tout va bien !

Jean-Pierre TERTRAIS

(Les Editions Libertaires*, mars 2016,

160 pages, 13 €)

Un ouvrage passionnant qui aborde cette crise écologique sans précédent secouant actuellement notre planète. Une crise qui se moque bien des décisions en trompe-l’œil de la Cop21. Jamais une telle situation engendrée par l’homme, mieux faudrait dire par le système mondial mercantile actuel, n’a fait autant de destructions irrémédiables. Et, pourtant, nous n’en sommes qu’au début…

Jean-Pierre Tertrais nous explique tout cela de façon très claire. Certes, me direz-vous, cette critique a déjà été exprimée par de nombreux auteurs mais, toutefois, par très peu de libertaires. Parmi ces derniers, dès le XIXe siècle des personnages comme Pierre Kropotkine ou Élisée Reclus possédaient déjà une réflexion pertinente sur cette question sous-jacente. Plus récemment, un Murray Bookchin aborde l’écologie sous son aspect social. Pour sa défense, remarquons que le mouvement ouvrier fut longtemps plus préoccupé par les conditions de sa survie que des dégâts perpétrés par l’économie dans lequel il s’insère. L’ouvrage de Jean-Pierre Tertrais répond donc à cette exigence sociétale relativement récente et comble, en quelque sorte, les vides laissés par le mouvement libertaire d’aujourd’hui sur cette terrible question du devenir des espèces, dont la nôtre.

Un livre qui interpelle et qui dérange à souhait, bref, un ouvrage à mettre en toutes les mains.

–O–

Chez le même éditeur, notons également les parutions intéressantes de :

– Jean Genet. Traces d’ombres et de lumières, par Patrick Schindler

Une belle évocation de la vie et du parcours atypique de cet écrivain. Un homme inclassable mais qui se définissait pourtant comme « un homme de révolte ». Étonnant personnage qui mérite bien une telle attention littéraire.

(Février 2016, 208 pages, 14 €)

– Les anarchistes contre le mur, présenté par Uri Gordon et Ohal Grietzer

Sous-titré Action directe et solidarité avec la lutte palestinienne, ce livre est la traduction française d’un ouvrage édité, en 2013, aux États-Unis. Il relate la lutte intéressante de militants libertaires israéliens contre le mur de séparation. Dans le contexte actuel, ceux-ci considèrent que la paix ne peut passer que par l’existence de deux États, même si, pour eux, c’est encore malheureusement deux États de trop !

(Février 2016, 138 pages, 13 €)

* Les Éditions Libertaires, 35 allée de l’Angle – Chaucre 17190 St-Georges d’Oléron

Publicités