Hier, samedi, des actes de vandalisme contre des Arbres de la Laïcité ont été commis simultanément dans quatre communes du Mantois (Yvelines) : Limay, Magnanville, Mantes-la-Ville et Rosny-sur-Seine.

Comme le montrent les trois photos, les arbres ont été sciés et les plaques volées. Certes, rien d’étonnant. Là, en l’occurrence, il s’agit d’une réponse coordonnée contre les défenseurs de l’idéal laïque. Il s’agit aussi, encore et toujours, d’actes de fascisme quels que soient les oripeaux dont il s’affuble.

On ne peut que constater et regretter que toutes les extrêmes se rejoignent et portent la même signature : celle de l’intolérance, c’est-à-dire d’un véritable refus de la liberté de pensée. Cela nous attriste et, plus encore, nous révolte. Mais, pour autant, comment en être étonné ?

C’est plus fort que tout. Quoique nous fassions, quoique nous disions, le fascisme porte en lui la haine… et la mort aussi ! Souhaitons que la réponse soit à la hauteur de cette provocation.

Publicités