Dimanche, ce premier et grand raout électoral aura déterminé quels seront les deux présidentiables restant en lice. Quel que soit l’issue de cette grande mascarade, le jeu de dupes n’aura été que plus éclatant : nous nous retrouvons face à des candidats malheureux, malades d’un score faiblard, mais toujours amoureux d’eux-mêmes.

Certes, nous connaissons les Pygmalion. Dans ce grand vide électoral, on a connu Pénélope et nous cherchons encore les Galatée… Un jeu de dupes, vous dis-je. « Ils ont voté et puis après » chantait le grand Léo Ferré. Ces mots, malheureusement, nous les fredonnerons encore longtemps car comme le titre Le Canard enchaîné du 19 avril 2017, nous assistons à « Un premier tour complètement flou !« 

Ramené à un dessin, ce journal esquisse une belle approche, très représentative de ce petit monde sans vergogne.

Canard 19-04-2017

Cet homme sera-t-il exécuté lui aussi, comme le fut le citoyen Macron par le despote Caligula ? Peut-être, mais c’est une autre histoire. Et puis après, oui après ? Le peuple va-t-il continuer à voter utile pour que cette sarabande continue de plus belle ?

Publicités